CLUB de GÉNÉALOGIE de l'APRUM

prochaine rencontre reportée à une date à déterminer en décembre ou au début de l’année 2022. L’hiver et ses aléas étant à nos portes, nous privilégerons une séance ZOOM.

 

Date : Reportée plus tard en décembre 2021 ou janvier 2022
Heure:
Lieu : À déterminer

 

 

 



Portrait social et professionnel des notaires du Québec ancien (1608-1849)

Jean-Philippe Garneau Ph. D.
Professeur au département d’histoire
Université du Québec à Montréal

 

 

 

En Nouvelle-France comme dans le Québec britannique, le notaire est un personnage incontournable. Gardien du secret des familles, membre de l’élite locale, détenteur d’un savoir peu répandu dans la société coloniale, cet homme de loi intéresse à la fois les historiens et les généalogistes. Car on le sait bien, l’acte notarié constitue un témoignage du passé d’autant plus précieux que l’écriture a longtemps été une exception, réservée au petit nombre. Je me propose donc de brosser un portrait succinct de la vie sociale et de la pratique des notaires de la vallée laurentienne. Tout comme la société coloniale se développe et se transforme à partir du 17e siècle, la vie sociale et professionnelle de ce groupe sélect évolue lentement, mais inexorablement (surtout avant le milieu du 19e siècle, moment où le notariat est incorporé par l’État). Il y aura donc lieu de donner le sens du changement historique grâce à la figure de quelques notaires qui se sont illustrés (ou non!) durant la période.

 


 

 

 

 

 

Michèle Bergeron et Jean-Pierre Proulx

Coanimateurs du Club de généalogie

Design. JLV